Distillerie Imperial (Closed Distillerie)

Localisation de la distillerie Imperial

Imperial-distillerie-Distillery-3À Carron, près d’Aberlour, en face de la gare, se dresse la distillerie Imperial. Le trajet d’une ancienne voie ferrée est suivi aujourd’hui par le Speyside Way, un chemin de randonnée qui traverse la vallée.

Historique de la distillerie Imperial

Imperial est une distillerie au passé mouvementé. Ses périodes de fermeture comptent pour autant que ses périodes de production.
La distillerie fut fondée par Thomas Mackenzie, actionnaire de Talisker et Dailuaine, en 1897, année du jubilé de la reine Victoria, à savoir l’anniversaire de ses 60 ans de règne. Imperial-distillerie-Distillery-2Elle débuta la distillation de son whisky à l’été 1898. Le nom Imperial devait rappeler cet événement, mais il a vite perdu de son lustre, car la distillerie ferma dès 1900, en raison de la faillite de Pattison. 
De 1899 à 1954, elle ne produisit que 8 années durant ! 
A la mort de son fondateur en 1915, un groupe de clients (James Buchanan, John Dewar et John Walker) reprirent la distillerie, avant de s’associer dix ans plus tard pour former la Distillers Company Ltd,
C’est l’architecte Charles Doig qui conçut le célèbre toit en pagode. En 1915, le consortium formé par James Buchanan, John Dewar et John Valker reprit l’affaire, mais la production recommença seulement en 1919.
Imperial-distillerie-Distillery-1La DCL racheta l’entreprise en 1925. De 1926 à 1954, on n’y a procédé qu’à des maltages. C’est en 1955 que les équipements furent modernisés et que le nombre des alambics pot stills augmenta, passant de deux à quatre. 
Après une nouvelle fermeture en 1985, la distillerie Imperial  fut rachetée par Allied Distillers en 1989, et fonctionna de nouveau jusqu’en 1998. En 2000 finalement, elle fut définitivement fermée. Désormais, elle est la propriété du groupe Pernod Ricard.
Chaque année au printemps, la distillerie Imperial est traversée par un flux migratoire de tortues. Elles traversent les bâtiments et ressortent par l’entrée principale. Le propriétaire tolère cet état de fait avec indulgence et humour.

La distillerie Imperial

Imperial-distillerie-Distillery-4Les gigantesques alambics présentent un problème autrement ardu, car chacun d’entre eux pouvait contenir 36 000 litres, leur poids est donc très élevé. C’est ainsi que l’on a concocté le dicton suivant : « Ou on fabrique beaucoup d’Imperial, ou pas du tout. »

Type du Whisky Imperial

Pendant la période où Allied en était propriétaire, ce single malt fut surtout utilisé pour le blend Black Bottle, puis pour les blonds de Ballantines, dont l’enseigne est encore aujourd’hui suspendue à l’entrée.
Le single malt ne fut commercialisé qu’une seule fois, puis il fut remis de temps en temps sur le marché par des embouteilleurs indépendants.
Les amateurs amoureux de ce whisky du Speyside, sous-estimé et rarement embouteillé, ont eu le plaisir, ces dernières années, de découvrir plusieurs embouteillages indépendants.
Michael Jackson, expert du whisky, l’a désigné comme l’une des perles méconnues du Speyside. 
Le style de ce whisky est le plus souvent acidulé et puissant, parfois légèrement fumé.

Style : Corpulent. Notes de fumée (souvent douces). Digestif ou à la veillée. (Michael Jackson)

Fiche de données

Nom: Imperial 
Prononciation:  
Signification:  
Propriétaire: Pernod Ricard 
Date de création:  1897 
Statut: fermée 
Processus de distillation 
Maître distillateur:  
Source: Ballintomb / Tonory source 
Cuves de brassage:  
Cuves de fermentation:   
Alambics:  2 wash stills
2 spirit stills 
Production annuelle:
(litres d’alcool/an)
1.600.000 
   

Notre offre de whiskys de la distillerie Imperial