Ole Smoky Moonshine Strawberry

 Un favori de tous les temps des montagnes: strawberry moonshine.Au lieu d’utiliser tous les meilleurs fruits pour les confitures, tartes et conserves, nous infusons notre moonshine avec les saveurs sucrées de la fraise. Mélangé avec de la limonade, on the rocks, ou directement du pot, Ole Smoky Strawberry Moonshine va sûrement vous enchanter.

 

 

Boire le Moonshine en toute légalité

(Gatlinburg, Tennessee) La petite histoire d’Ole Smoky Moonshine a tout d’un grand succès… né dans la clandestinité.

Il y a quatre ans, quand l’État du Tennessee a légalisé les distilleries, Joe Baker a sauté sur l’occasion pour faire connaître le moonshine, un alcool que ses oncles, ses grands-pères et ses arrière-grands-pères fabriquaient jusqu’alors illégalement.

Aujourd’hui, la distillerie Ole Smoky Moonshine de Gatlinburg, située au pied des Smoky Mountains, attire énormément de curieux qui repartent presque inévitablement avec un pot Mason rempli du puissant alcool.

Comme plusieurs Américains du sud-est des États-Unis, les ancêtres de Joe Baker ont commencé à distiller leur propre alcool lorsque les taxes sur le whisky ont explosé, à la fin du XIXe siècle. Les distilleries illégales se sont ensuite multipliées pendant la prohibition. Les moonshiners se rendaient dans les montagnes des Appalaches et, à la clarté de la lune, fabriquaient leur boisson alambiquée en cachette.

«Pour les familles, c’était une source de revenus supplémentaires. Les gens avaient de grandes familles et les temps étaient durs. Pour plusieurs personnes de la région, c’était une manière de faire un peu de sous», raconte Johnny Baker, oncle de Joe Baker et coordonnateur des ventes aux groupes d’Ole Smoky Moonshine.

lire la suite

Les Moonshiner’s – histoire.

Tout d’abord, il est nécessaire de faire un peu d’histoire.

On est juste après la première guerre mondiale. 1920. Le monde se remet encore de cet évènement, quand les Etats-unis banissent l’alcool de leur pays. En effet, le gouvernement est préoccupé par les habitudes de consommation des américains, surtout que les nouveaux immigrants boivent également.

Et oui, parce que les immigrants viennent de pays avec une habitude de consommation d’alcool :

  •     Irlande (Whisky et bière)
  •     Allemagne (Bière et alcools forts)
  •     Hongrie (Alcools forts)
  •     Autriche (Bière et alcools forts)
  •     Pologne (Vodka)
  •     Angleterre (Bière et Whisky)
  •     Russie/URSS (Vodka)

Afin de ne pas voir l’alcool freiner la croissance (bien nécessaire à cette époque), le sénat vote une interdiction de consommation, production et transport de l’alcool.

lire la suite

Cocktails – recettes

Lire ici

Notes de dégustation

« Wow this stuff packs a punch!…You can detect strawberry in it’s scent, which is potent. It’s both sweet and tart, and has a bit if a burn. I thought it was too strong for my taste straight (there’s nothing wrong with it, it’s just my taste buds prefer sweet and fruity things), so I mixed mine with my one of my favorite non-alcoholic beverages – Strawberry Iced Tea. The combination of the two together was absolutely heavenly. The sweetness of the strawberry tea overcame the burn and the resulting mix was just yummy. They could definitely sneak up on you, and did on me. »  (fromvalskitchen.com)

38, 80

Poids 1.50 kg
Distillerie

Pays

,

Région

Marque

Contenu en cl

Alcool (ABV) en %