Ardbeg Distillery

This information will be translated in early 2014.
Thanks for your understanding

Location Ardbeg Distillery

Vue de la côteLa distillerie Ardbeg est la première distillerie que l’on voit quand on va à l’île d’Islay avec le ferry. Les bâtiments blancs avec l’inscription typée, directement sur la côte sud, sautent aussitôt à l’oeil.
Campée au bord de la mer comme une citadelle, la distillerie Ardbeg se trouve dans la partie sud de l’île d’Islay.
Elle est une des trois distilleries en fonctionnement sur la côte sud d’Islay avec Lagavulin et Laphroaig.

Historical data Ardbeg Distillery

À la fin du 18ème siècle, la quasi totalité de l’île d’Islay appartenait à la famille Campbell of Shawfield. La distillation à Ardbeg remonte à1794.
Une première distillerie, appartenant à Alexander Stewart fut contrainte de fermer ses portes en 1794. Ceci n’empêcha pas la production de continuer, car l’emplacement de la distillerie était au XVIIIème siècle un excellent repaire pour les distillateurs clandestins. Après bien des déboires avec les “excise men”, une distillerie légale fut construite en 1815. John MacDougall, soutenu par Thomas Buchanan Jr, obtient une licence de distillation et devient le premier distillateur officiel de la distillerie d’Ardbeg. 
Thomas Buchanan, un négociant de Glasgow, assurait la distribution hors de l’île.
Distillerie-Ardbeg-6En 1835, avec une production hebdomadaire de 500 gallons (65,000 litres d’alcool pur par année), Ardbeg est la plus grande distillerie d’Islay. 
La distillerie est ensuite reprise par le fils de John, Alexander et la distillerie est renommée “Alexander MacDougall & Co” en 1838. 
En 1840, Colin Hay fut associé à la gestion de l’entreprise, puis en prit le commandement. 
En 1847, la famille Campbell connut à son tour d’insurmontables difficultés financières et le sud de l’île (Kildalton) changea de mains pour finir dans celles de l’homme d’affaires John Ramsay. Ce dernier, très impliqué dans le monde du whisky et bien que propriétaire de la distillerie de Port Ellen, entretint des contacts fructueux avec ses concurrents et locataires d’Ardbeg. 
Dès 1855, Ardbeg devint la plus grosse productrice de l’île d’Islay et faisait vivre une communauté de 200 personnes.
En 1857, la distillerie subit de lourdes pertes, après que les sœurs d’Alexandre (Margaret & Flora) ont pris la succession d’Alexander en 1851 et les sœurs sont forcées de vendre la distillerie à Thomas Gray’s Buchanan.  
Colin Hay est fait partenaire avec le fils de Thomas Gray, Alexander Wilson Buchanan en 1872.  
En 1885, la production (plus de 1,1 million de litres) était supérieure à celle d’aujourd’hui.
En 1896, les fils de Colin, Walter et Collin Hay, et David Lawson reprennent la distillerie. La distillerie et le terrain sont achetés de John Ramsay pour £19,000 en 1922. La Distillers Company Ltd (DCL)acquiert des parts de la distillerie. 
C’est seulement en 1922 que Colin Elliot Hay, après avoir racheté l’entreprise Buchanan, put enfin devenir propriétaire d’Ardbeg sous le nom d’Alexander MacDougall & Co Ltd.
En 1928, Colin Elliot Hay meurt virtuellement ruiné et ses actions sont vendues. Colonel George McNish les achètent afin de payer les dettes. Les Gray Buchanans restent les actionnaires majoritaires. 
À l’époque, la distillerie Ardbeg fabriquait son propre malt et le séchage se faisait entièrement à la tourbe, sans ventilateur, ce qui explique la présence très marquée de fumé dans le whisky.
Distillerie-Ardbeg-4La distillerie Ardbeg est fermée entre 1943 et 1944, avec une production minimale entre 1941 et 42. 
Alexander McDougall & Co tombe en liquidation en 1958 et Ardbeg distillery Lts est formé le 5 Janvier 1959. La DCL et Hiram Walker augment leurs parts, mais la distillerie reste en mains privées. 
La production était de 400,000 litres en 1964. La même année, un fût de 50 gallons est rempli pour la vente comme single malt. 
En 1967, presque 700,000 litres sont produits. 
En 1972, la décision est prise d’acheter jusqu’à 12.5% de malt tourbé commercial. Cette proportion augmentera à 15% en 1973. 
En 1974, la production est de 1.1 mio LPA et la distillerie se met d’accord avec JA Mitchell & Co Ltd de remplir des fûts et de vendre Ardbeg comme Single Malt. Il est noté que la maturation ne se fait pas dans les meilleurs fûts. 
En 1975, la DCL réduit ses commande, suivit par Hiram Walker en 1976. 
En conséquence de ce ralentissement, le major Fletcher (famille Hay) propose ses parts à Hiram Walker et Hiram Walker acquiert les parts de la DCL. 
Le 22 décember 1976, Hiram Walker dispose du contrôle total de la distillerie. La distillerie est en mauvaise état et quelques bâtiments sont détruits. Les nouveaux propriétaires investissent £1mio. 
Entre 1978 et 1981, du malt légèrement tourbé est produit par les maltings de Kilgour afin de produire le “Kildalton”.
À partir de là, cependant, la distillerie périclita. Elle fut fermée quatre ans seulement après la reprise. 
Distillerie-Ardbeg-1Le 25 mars 1981, Hiram Walker décide de fermer les maltings et la distillerie.
La distillerie restera fermée jusqu’en octobre 1989, deux ans après l’acquisition d’Hiram Walker par Allied Distillers Ltd.
Allied la racheta en 1989 et reprit la production pour une période de sept ans. On renonça cependant à la malterie, qui ne possédait pas de ventilateurs pour faire échapper la fumée. 
Entre 1991 et 1995, la distillerie fonctionne au tiers de sa capacité et Allied Distillers ferment la distillerie en juillet 1996. La distillerie est vendue en février 1997 à Glenmorangie plc au prix de £7mio. Des investissements considérables sont faits par Glenmorangie pour restaurer cette distillerie délabrée. 
Jusqu’en 2003, le repreneur avait consenti des investissements de plus de 3,5 millions de livres sterling en vue de rénover la distillerie.
Le premier mash prend place le 16 juin et le premier distillat coule le 20 juin. 
orsque Ardbeg a rouvert, l’un des anciens fours est devenu une boutique, proposant aussi du thé, du café et a dram and a clootie dumpling (verre de whisky accompagnant un pudding écossais). The Old Kiln sert désormais des repas et est fréquenté aussi bien par les locaux que par les touristes.
Les aficionados d’Ardbeg espèrent toujours que le second four reprendra un jour du service.
Depuis la réouverture, elle est dirigée par Stuart Thomson. En 2005, la famille Macdonald, propriétaire de Glenmorangie plc vend la compagnie (et Ardbeg) à LVMH.
Le restaurant de la distillerie est considéré comme une bonne adresse : il paraît qu’on y mange très bien.service.

Ardbeg Distillery 

Distillerie-Ardbeg-5Les installations de maltage étaient inhabituelles parce qu’il n’y avait pas de ventilateurs et que la fumée de tourbe pénétrait profondément. C’est d’ailleurs évident dans les embouteillages très anciens. L’eau, très chargée en tourbe, a aussi une forte influence sur les arômes — de terreau et de goudron. Certains amateurs d’Ardbeg assurent que le goût fruité de bois de pommier et de zeste de citron vient du système de recirculation dans l’alambic.
L’eau utilisée dans la confection du whisky d’Ardbeg provient du Loch Uigeadail à 3 miles de la distillerie. Pour le personnel d’Ardbeg, le fait que l’eau traverse des terrains tourbés est tenu pour négligeable.
Le malt utilisé à Ardbeg provient de la malterie voisine de Port Ellen. Largement automatisé, le maltage est désormais industrialisé (comme dans la quasi totalité des malteries écossaises), ce qui permet un contrôle très précis du processus (régularité de la production et respect du cahier des charges). C’est au moment du séchage que la teneur en phénol est augmentée jusqu’à la valeur moyenne de 54 ppm.
À l’époque où Ardbeg préparait elle-même son propre malt, des teneurs encore plus élevées étaient atteintes : 80 ou même 90 ppm.
Le vieillissement est une étape essentielle de la production du whisky. Dans les années 1970 et 1980, on accordait peu d’importance à l’influence du bois. Le whisky était mis en fûts d’origine et de qualité très diverses, et connaissait de grandes variations. Aujourd’hui, la quasi totalité de la production (98 %) est vieillie dans des fûts de bourbon (1er ou 2e remplissage). Selon Andrew Jifford, ceux-ci sont principalement fourni par le distillateur américain Jack Daniel’s.
La question du lieu de maturation fait débat. Pour certains, la localisation insulaire est essentielle ; d’autres rappellent que le whisky n’a pas toujours « mûri » sur l’île…

Type of the Whisky of the Ardbeg Distillery 

Distillerie-Ardbeg-2Ardbeg produit un single malt parmi les plus tourbés et fumés des whiskies écossais, connu pour une forte teneur en phénol17. La teneur typique de la production actuelle est 23 ou 24 ppm (celle de la production antérieure à 1997 d’environ 17 ppm).
Selon Jim Murray, « […] Ardbeg is – and always has been – the most complex malt on earth »

Style : Notes de terre, beaucoup de tourbe, fumée, sel. Robuste. Pour la veillée.(Michael Jackson)

 

 

 

Fiche de données

Nom:  
Prononciation: ardbeeg 
Signification: petite hauteur 
Propriétaire: Glenmorangie plc. 
Date de création:  1815 
Statut: en activité 
Processus de distillation 
Maître distillateur:  
Source: Loch Uigeadail
Cuves de brassage: 1
Cuves de fermentation:   6 en bois
Alambics:  1 wash still
1 spirit still 
Production annuelle:
(litres d’alcool/an)
950.000 

Our range of whiskys from Ardbeg distillery